Stinkbox : Ambiance folk punk pour manger du riche

C’est ma dernière journée de vacances avant le retour au boulot demain, et question de finir ça avec beaucoup de réconfort tout en ouvrant l’année avec un peu de nouveau, la cafetière et Why Eat the Rich?, accompagnent ma sale carcasse pour la journée.  C’est que la dernière parution des torontois.es Stinkbox ne déçoit pas!

Déjà, par soucis de transparence, il faut le dire tout de suite, chez Dure Réalité, on est des fans finis de Stinkbox. Ça fait presque 4 ans que Katt et sa bande de folkeux ont sorti le 11 titres Straight Outta Shit House et ça fait presque 4 ans qu’on se meurt d’entendre la suite. 

Why Eat the Rich? c’est six chansons, deux guitares, un banjo, une mandoline, un violon, un harmonica, une contrebasse et surtout six voix pour appuyer les harmonies qui ont fait la réputation du groupe! Côté lyrique, tout le contenu transpire la politique par son rappelle de la dureté du monde quand on vit au bas de l’échelle. « When we wrote these songs the political climate was not anywhere close to where it is today, but we have always strongly believed in the ideas behind defunding the racist police and dismantling the entire justice system including the prison system. Systematic racism exists and its your job to change that. Silence is Violence. » 

L’orateur, crieur publique, hurleur populaire et poète punk Skummilk entrecoupe l’album de différents discours et enfonce le clou pour ceux et celles assis.es dans le fond qui ne suivaient pas : La fédération canadienne n’est pas l’utopie libérale autoproclamée qu’elle prétend être et il serait peut-être temps d’y mettre le feu. Je paraphrase un peu, mais on se comprend! Stinkbox, c’est le folk punk à l’état pur.

D’ailleurs, les torontois.es ne s’arrêtent pas là. En cours d’enregistrement en février dernier, le groupe a, comme tellement d’autres artistes, été pris de court par la pandémie. « We were in the process of getting a press release together for a tour and were going to send these tracks as part of that kit to book the shows. By this time it was supposed to have been a full album. We have a bunch of others but being together to jam the songs we all wrote is super hard since we are all living in different zones of the pandemic. » 

Déjà du matériel pour un prochain album à venir? Est ce que, questionnée par votre humble serviteur, Katt aurait laissé sous-entendre qu’il pourrait y avoir plus de storytelling et un gros lien avec le travail de Woody Guthrie? L’avenir nous le dira et en attendant, pourquoi pas manger un peu de riche?

Bandcamp de Stinkbox : https://stinkboxfolkpunk.bandcamp.com

Facebook de Stinkbox : https://www.facebook.com/stankybox

Facebook de Skummilk : https://www.facebook.com/Skummilk

Stakhanov

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s