Marche des patriotes ou des xénophobes?

FQS

21 mai 2012, contingent d’extrême droite lors de la Marche des patriotes.

Le 22 mai prochain, et comme à chaque année, les nationalistes québécois vont souligner la Journée nationale des patriotes, en souvenir de la révolte de 1837-1838. Même si le mouvement des patriotes de l’époque était une alliance entre francophones et anglophones dont le but était de bâtir une république canadienne, cet épisode historique est surtout commémoré par les indépendantistes québécois. Reflet de ce qu’est devenu le nationalisme québécois depuis la fameuse Charte des valeurs du Parti Québécois, cette année, la marche semble se préparer pour être un rassemblement de personnes et de groupuscules xénophobes, principalement envers les immigrant-e-s de confession musulmane.

18403211_1889675807970146_4242020263655725803_nVoulant voir l’enracinement actuel de la xénophobie dans la communauté indépendantiste québécoise, j’ai décidé de mener une petite enquête afin de voir quel genre de personnes un événement mainstream de ce mouvement peut attirer. J’ai donc fait une petite vérification des comptes Facebook des 115 personnes (le nombre a très légèrement augmenté depuis) qui ont dit qu’elles participeraient à l’événement afin de voir s’il était possible de dresser un portrait la situation.

Même si j’espérais me tromper et trouver un mouvement souverainiste ouvert sur l’autre, accueillant, et dans mes rêves les plus fous, un mouvement proche du socialisme comme ç’a été le cas dans les années 1960/1970 au Québec, mon hypothèse de base a bel et bien été confirmer : Le mouvement souverainiste est actuellement gangrené par la xénophobie. Il n’est plus question de libération sociale des Québécois-e-s pour justifier l’indépendance, mais plutôt d’une peur irrationnelle de l’autre, et surtout des musulman-e-s.

Ma petite recherche m’a montré que 46 personnes sur les 115 qui ont choisi l’option Participer sur Facebook à l’événement de la Marche des Patriotes peuvent être liés aux mouvements islamophobes. C’est donc 40% du total des participant-e-s. Parmi les autres, il faut souligner que plusieurs comptes était tout simplement privé, donc inaccessibles, bien que je sois aussi tombé sur une dizaine de personnes clairement antiracistes et ouvertes. Enfin, une bonne partie des autres n’abordaient pas la question du racisme et la xénophobie. Voici un petit classement des 46 personnes liées au mouvement islamophobe. Attention, plusieurs propos ici bas sont particulièrement agressifs et violents.

Les xénophobes de base (11/46)
Cette catégorie regroupe des personnes que nous n’avons pu relier à aucun groupe spécifique, mais qui d’une manière ou d’une autre tenaient des propos ou partageaient du contenu ouvertement raciste, islamophobe ou s’opposante à l’immigration.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les membres de La Meute (12/46)
Comme le dit le nom, des gens qui s’associent au groupe La Meute, dont le but est de combattre l’Islam. Nous avons bel et bien affaire ici à un groupe fascisant, tant dans ses structures, que dans son esthétique ou son discours.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les fans de Marine Le Pen (9/46)
Vient en suite la catégorie des fans de Marine Le Pen et Front National français, surtout apprécié, on s’en doute, pour ses positions islamophobes par nos patriotes québécois. Évidemment, le fait que le deuxième tour de l’élection française ait eu lieu début mai a aidé à mettre l’appui à ce parti d’extrême droite de l’avant.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Néo-nazis, néo-fascistes et autres types d’extrême droite (5/46)
On retrouve dans cette catégorie les sympathisant-e-s d’autres groupuscules d’extrême droite ou encore des gens qui affichent ouvertement leurs positions.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les gens qui ont participé à la marche du 23 avril (9/46)
Le 23 avril dernier, une autre manifestation nationaliste était organisée par un groupuscule nébuleux appelé Front Patriotique du Québec. La sécurité de cette manifestation était assurée par les Soldiers of Odin et La Meute, deux groupes dont l’existence est basée sur la lutte contre l’Islam. Même si la manifestation était officiellement contre le Parti Libéral du Québec (PLQ), ces gens ont décidé de défiler entouré-e-s d’un service de sécurité lié à l’extrême droite, plutôt que de rejoindre la contre-manifestation s’opposant à la fois aux fascistes de la sécurité et au PLQ.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Conclusion
La conclusion que je fais de cette petite enquête et de l’observation du mouvement souverainiste actuel est bien simple. Il y a actuellement une montée de l’extrême droite un peu partout dans le monde, qui est en grande partie due aux mesures d’austérité prises par une majorité de gouvernement, à la crise économique qui les ont précédées et à la mondialisation sauvage à laquelle nous avons été soumis-es par les entreprises et les gouvernements depuis le début des années 90. La classe ouvrière blanche est à la recherche d’une solution face à son appauvrissement et l’extrême droite lui fournit la plus facile à gober, celle du bouc-émissaire. À la place de s’attaquer à la source de nos problèmes, patrons, politiciens et autres bourgeois, l’extrême droite nous amène plutôt à détester les moins privilégié-e-s que nous : l’immigrant-e pauvre, le BS, la personne trans, l’handicapé, etc.

Pendant ce temps, les patrons sont morts de rire et peuvent continuer l’exploitation à plein régime. Diviser pour mieux régner, qu’ils disaient.

Laisser une place à des groupes comme La Meute, les Soldiers of Odin ou encore le Front National, c’est perpétuer l’exploitation de la classe ouvrière et sa division. C’est aussi et surtout teinter le mouvement auquel on appartient de valeurs xénophobes, racistes et identitaires et accepter que ces groupes recrutent au sein du mouvement. Est-ce que le Réseau Cap sur l’indépendance, qui organise la manifestation du 22 mai, décidera de ne pas tolérer le racisme, ou acceptera-t-il la présence de l’extrême droite en ses rangs et pourra, comme c’était courant dans la France des années 1940, être affublé du sobriquet de collabo? À suivre…

Rose Pesotta

Publicités

Une réflexion sur “Marche des patriotes ou des xénophobes?

  1. Bonjour,
    Le Réseau Cap sur l’indépendance tient formellement à se dissocier de toutes idéologies haineuses ou racistes véhiculées par ces groupuscules d’extrême-droite. Ces derniers n’ont rien à voir avec notre mouvement et ne sont pas les bienvenus à la marche.
    Vous comprendrez que nous ne pouvons contrôler qui dit vouloir participer ou être intéressé par notre événement sur les médias sociaux. Sachez cependant qu’au cours des dernières années, ces groupes n’étaient pas présents.
    Notre marche se veut un événement amical et festif pour promouvoir l’Indépendance du Québec et commémorer la Rébellion des Patriotes.
    Nous ferons une annonce détaillée bientôt à cet effet sur notre page Facebook et sur notre événement. Merci.
    Mathieu Roy,
    Organisateur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s