Review de l’année 2016 – Part 2 

En 2016, il s’en est passé des choses! C’est pourquoi Dure Réalité a eu l’idée de sonder auprès de plusieurs acteurs et actrices des scènes contre-culturelles et politiques d’ici et d’ailleurs sur ce qui les ont marqué-e-s au cours de l’année.

Voici donc la deuxième partie de ce review.

Propos recueillis par A. Sanchez

Nous remercions toutes les personnes qui ont accepté de participer au jeu:

Aldo, booker du Latino Punk Fest de New-York

Arak Asso , association d’organisation de concerts sur Paris-Banlieue, Metz, Marseille et Nancy

Bobette, productrice de shows à Montréal

Common Front Hifi, sound system reggae montréalais, issus du groupe de supporters de foot antiraciste et antifasciste, Front Commun Montréal

Dure Réalité, label antifasciste montréalais

IWW– Syndicat industriel des travailleurs et des travailleuses de Montréal

Janick, chanteuse du band Parasytes et co-fondatrice de la Coop Katacombes

Kamarad Bière de l’émission de radio SkOipunkA

Kevin Vomit de Vomit Productions, qui organise des shows principalement à Sherbrooke

LSC Records, label montréalais

Mathieu Pression de l’émission de radio punk Sous Pression

Mauvaise Conduite, band de punk/hardcore montréalais

Montreal Sisterhood, groupe féministe et antifasciste de Montréal

Onni de Fire and Flames, label de musique antifa de Kiel, Allemagne

Randy, du label de musique Rebel Time Records de Hamilton, Ontario

RASH-USA, collectif Red and Anarchist SkinHead, chapitre des États-Unis

Sylvain, du band The Prowlers et de Baldy Sound Records

Webster, rappeur engagé de Limoilou (Qc city)

 

7e catégorie: L’événement politique de l’année

 

Kamarad Bière:  La mort de Fidel Castro

Montréal Sisterhood: 12711213_1751972221704015_5895982168475735346_oLe 4 mars dernier, nous organisions notre soirée annuelle pour la Journée internationale des femmes. Comme à l’habitude nous avions préparé un show de fou (style hip-hop cette année!) Nous avons aussi organisé une conférence sur les femmes kurdes dans la révolution à Rojava – ce fut une soirée riche en connaissances et en partage d’expériences!

Au-delà de cet événement, qui est l’un des plus importants pour nous dans l’année, il y a bien évidemment le Revolution Fest qui fait partie des événements politiques de l’année avec ses nombreux ateliers et conférences, ses tables de merchs de différents groupes politiques et encore une fois des shows de fous !

Arak Asso: Le cortège de tête!

RASH-USA: Anti-trump protests

Common Front Hi-fi: L’évènement politique de l’année (pour ne pas dire le drame de l’année), c’est malheureusement à mon avis la poursuite des montées de l’extrême droite un peu partout sur la planète. On peut penser à Trump plus près de nous et au discours public ouvertement raciste et fascisant de ses partisans. De notre côté de la frontière, nous ne sommes pas épargnés. Visite du FN, concert métal neo-nazi, pullulement des groupes islamophobes et anti-immigration, discours public décomplexé de politiciens…Bref, il y a comme une odeur de pourriture des années 30.

IWW-Montréal: D’un point de vue strictement SITT-IWW, je crois qu’au-delà de l’élection de Trump qui a été un événement important mais qui ne concerne pas directement le syndicalisme révolutionnaire (en tout cas… pas encore, mais ça s’organise beaucoup aux États-Unis à ce que je vois. Y va y avoir une riposte musclée), ce serait la lutte des travailleurs et travailleuses en France contre leur loi du travail. Ça a fait naître un gros mouvement de solidarité (Nuit debout) partout à travers le monde. La CNT française, mais aussi d’autres syndicats non-révolutionnaires, ont menés beaucoup d’actions assez radicales. On assiste peu à peu, je crois, à un renouveau du syndicalisme traditionnel qui est devenu totalement impuissant vers le syndicalisme de solidarité.

 

 

Aldo: Election of Donald Trump (in a bad way).

Dure Réalité: La syndicalisation du restaurant Frites Alors par nos camarades de la IWW Montréal.

14124927_1802461936656524_5971501920741045188_o

 

8e catégorie: Le fail de l’année

 

Webster: La première publicité télévisuelle concernant le 375e de Montréal avec aucun membre de la diversité. Est-ce qu’on peut enfin se dire que l’univers médiatico-culturel québécois se crisse de ses minorités? 20101118-160740-gJe ne parle même pas de racisme, mais bien d’un manque flagrant de sensibilité. Au moins, un raciste, il est conscient de ta présence et la considère comme dérangeante. Dans ce cas, on est ailleurs, les gens en ont juste rien à foutre et ne se rendent même pas compte de notre existence. Comment est-ce qu’une métropole comme Montréal, la ville la plus diverse de la province, peut annoncer ces célébrations sans même penser au tiers de sa population? Pour ma part, c’est un peu business as usual et cette première annonce (qui sera remplacée) représente très bien l’état de nos médias en 2016. Big up à Philippe Fehmiu pour son intervention au Téléjournal et mention à Gilbert Rozon d’avoir accepter le blâme.

Mathieu Pression: Montée de l’extrême-droite. Heureusement il y aura toujours des méchants antifas pour gâcher le party des métalleux néo-nazis.

LSC Records: L’électricité du Loudhouse pendant les shows.

IWW-Montréal: En ce qui nous concerne, on a eu quelques déceptions et quelques petit fails qu’on garde entre nous, mais pas de «gros fail» à ma connaissance. Par contre, un événement qui a été un fail par rapport à nous et qui a créé un gros malaise et beaucoup de tensions et de conflits qu’on aurait pu s’éviter à l’intérieur du milieu militant, je crois, a été le forum du PCR sur les limites du IWW. Sans vouloir m’étendre dans les détails et de possiblement rallumer le feu parce que, je crois que tout ce qui avait à être dit là-dessus s’est dit entre les personnes concernées et qu’on a plus intérêt à là-dessus, je dirai seulement que… ça insulté beaucoup de personnes. C’est correct de débattre de nos méthodes versus les leurs, mais ça a été fait de façon malhabile.

Arak Asso: Il y en a beaucoup, mais chez nous Juppé le Skin Par Obligation qui se voyait déjà président. Sinon, tous nos potes en jugement suite à la répression.

RASH-USA: Conflict not playing Revfest because of fucked up lyrics.

Kamarad Bière:  Une xème entrevue trop saoul avec Action Sédition, Les Trois Huit et No Chaser (22 juillet à Trois-Rivières)…un jour, je vais en faire une sérieuse avec vous la gang d’Action Sédition.

Dure Réalité: Un fasciste qui devient président des États-Unis…

 

9e catégorie: Personnalité de l’année

 

13882368_1776041572607369_6967429971073582757_nDure Réalité: ROUK

Arak Asso:  le manifestant déter.

Kamarad Bière: Sylvain des Prowlers (pour ses speechs dans nos concerts).

IWW Montréal: Je vais lui faire un petit cadeau en disant que dans notre organisation proprement dite, la section de Montréal, Morgane (une des organisatrices de la campagne du Frites Alors) a été en feu cette année ! Vraiment, chapeau à cette camarade ! Évidemment, plein d’autres personnes ont brillé elles aussi de plein de façons différentes et ont travaillé extrêmement fort dans le syndicat cette année, mais je crois qu’elle est la personne qui s’est le plus démarquée de toute notre organisation.

LSC Records: Le petit Jérémy.

10e catégorie: Le drame de l’année

 

Aldo: I hate all those privilege punk kids from NYC.  Yeah you all know who they are, those who are just here for fashion , to be cool , they got the money. Yeah those kids that are all for gentrification, killing about latino and black communites. Yes i hate them all. They gonna be a fucking rock in our shoes in our fight against a repressive D. Trump government. That is my drama 

Dure Réalité: Le chanteur de Bishop Green qui a pas pu finir son set.

Kamarad Bière: La triste élection de Nazi Trump aux États-Unis

LSC Records: L’album du petit Jeremy

Arak Asso: Le manifestant déter.

 

11e catégorie: Ton souhait pour l’an prochain

 

Janick: Un Varning 11e édition des plus malade!!!

Kamarad Bière:  Le retour de Brigada Flores Magon au Québec.

Montreal Sisterhood: Que toutes femmes se sentent à l’aise dans nos scènes contre-culturelles et que ces scènes soient exemptes de tous comportements sexistes !!          SMASH THE PATRIARCHY !

Arak Asso: on renverse tout.

afa1Onni de Fire and Flames: For me it’s hard to keep the faith while the reactionary backclash nearly all over the world is growing faster and faster. We’re facing honest fascistic, authoritarian, fundamentalist threats in big parts of Europe, in the USA, in the Middle East and so on. In the last decades our worst enemy as antifascists have been dangerous but more or less isolated neo-nazi minorities who barely could influence society’s direction. Now we can see in reality and not only from history books how capitalist alienation turns people to bigots and kills our idea of solidarity, justice and equality everywhere and everyday. I don’t want to discuss the development of the Cuban revolution or the biologic caducity of life at this point but the death of Fidel for me was a sad and apposite symbolism of these times. However, there’s no alternative to keeping up the resistance against the global madness and this is much much more essential than all the great gigs and records I mentioned before – although our culture still can give us the power not to go mad ourselves. So I hope that humanity will survive also these dark days, let’s so our best to defend it. Feel yourselves invited to shut down the G20 in Hamburg next summer, support our troops in Rojava and keep on keepin’ on whereever you are.

RASH-USA: The struggle continuing against Trump and fascism worldwide.

Common Front Hi-Fi: Notre souhait pour 2017, c’est de « faire tomber Babylon »! Plus sérieus15107351_362601407419256_6868536625487621115_nement, c’est de lancer officiellement notre Sound system (nous travaillons fort en ce moment) et de continuer nos collaborations avec Dure Réalité.  Bonne année à tous et toutes!

IWW Montréal: Que toutes nos campagnes d’organisation déjà entamées (que je ne peux pas nommer pour des raisons de sécurité, bien entendu) soient victorieuses et, qu’aux États-Unis, les étudiant-e-s, la classe ouvrière et les «liberals» se sortent les doigts du nez, se radicalisent et s’organisent contre le gouvernement Trump et la montée de l’extrême droite.

LSC Records: plus de shows, plus de fun, plus de bière ! Oi !

Dure Réalité: Brigada Flores Magon à Montréal!

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s