Review de l’année 2016 – Part 1

En 2016, il s’en est passé des choses! C’est pourquoi Dure Réalité a eu l’idée de sonder auprès de plusieurs acteurs et actrices des scènes contre-culturelles et politiques d’ici et d’ailleurs sur ce qui les ont marqué-e-s au cours de l’année.

Voici donc la première des deux parties de ce review. 

Nous remercions toutes les personnes qui ont acceptées de participer au jeu:

Aldo, booker du Latino Punk Fest de New-York

Arak Asso , association d’organisation de concerts sur Paris-Banlieue, Metz, Marseille et Nancy

Bobette, productrice de shows à Montréal

Common Front Hifi, sound system reggae montréalais, issus du groupe de supporters de foot antiraciste et antifasciste, Front Commun Montréal

Dure Réalité, label antifasciste montréalais

IWW– Syndicat industriel des travailleurs et des travailleuses de Montréal

Janick, chanteuse du band Parasytes et co-fondatrice de la Coop Katacombes

Kamarad Bière de l’émission de radio SkOipunkA

Kevin Vomit de Vomit Productions, qui organise des shows principalement à Sherbrooke

LSC Records, label montréalais

Mathieu Pression de l’émission de radio punk Sous Pression

Mauvaise Conduite, band de punk/hardcore montréalais

Montreal Sisterhood, groupe féministe et antifasciste de Montréal

Onni de Fire and Flames, label de musique antifa de Kiel, Allemagne

Randy, du label de musique Rebel Time Records de Hamilton, Ontario

RASH-USA, collectif Red and Anarchist SkinHead, chapitre des États-Unis

Sylvain, du band The Prowlers et de Baldy Sound Records

Webster, rappeur engagé de Limoilou (Qc city)

1ère catégorie: Découverte musicale de l’année:

Aldo: Eskizo from Georgia. I never thought i would find a d beat band with spanish lyrics in georgia

Janick: X-Video et Povlacion du Japon

Kamarad Bière: Not Scientists, Leave Stickers On Your Grave Maxi Edition, Kicking Records, 2016.

LSC Records: Legion 76

Dure Réalité: Traitre, Tachanka, Exit Order, Litovsk, Durs Coeurs.

Kevin Vomit: Les Trois Huit de Grenoble! C’est toujours plaisant de découvrir un bon band engagé en français!

12373439_207356296270177_1498199125048609355_n

Montreal Sisterhood: SBDC – Groupe de Riot Grrrl (all girl band!) de Colombie-Britannique que nous avons booké pour un show cette année ! Nous vous invitons à aller les écouter, elles torchent et sont super dynamiques sur le stage !

Arak Asso: ONE STEP AHEAD d’Allemagne et RETROGRAD.

Mauvaise Conduite: Faze

RASH- USARevolucion Oi!, Offensive Mindset & King Cans

Randy: 2 songs equaling about 3 1/2 minutes of music. That’s all Afterboltxebike have recorded so far, but, so far, so darned good!

Comprised (at the time the songs were released)  of Gabriela, Andrea and Diego, and based out of San Nicolás de los Garza, Mexico, Afterboltxebike play matter-of-fact, on-the-money political punk rock.

Taking their name from (and certainly inspired by) a song from Basque radical rockers Kortatu, Afterboltxebike are a no-nonsense outfit and the songs seethe with a sense of urgency and immediacy.

The first song I heard from the band, « Pavlichenko » tells the story of famed Soviet sniper/nazi-hunter Liudmyla Mykhailivna Pavlychenko.  In telling her story, Afterboltxebike also remind us that, in the struggle against fascism, we need to constantly ‘adjust our sights and reload our weapons.’ The songs ends appropriately with a soundbite from Woody Guthrie’s song « Miss Pavilichenko » … « Fell by your gun, yes, Fell by your gun, For more than three hundred Nazis fell by your gun. »

Song number two, « De Que Lado Estas? » asks the simple, yet essential and all-important question, ‘Which Side Are You On?’  For Afterboltxebike, the answer (and the way / the path) is clear,  you’re either with the bosses or with the oppressed and this band is on the side of the workers/the proletariat/the exploited. Afterboltxebike knows that class struggle is the motor of history.

And, Afterboltxebike are not just a political band, they are an activist band. Members are active in various political initiatives including Comunistas Unidos.  As well, guitarist/singer Diego keeps busy with his zine « Incendiario » and he is also working on a couple of documentaries;one is a a history of hardcore punk in Monterrey and the second is a video about the political punk scene in Guadalajara City.

So, yeah, Afterboltxebike! Passionate political punk done right! Dig it!



2e catégorie: Show de l’année


LSC Records: Cock Sparrer, Rixe, The Prowlers, Sexface

Sylvain: pas le choix Cock Sparrer

Kamarad Bière: Cock Sparrer et cie à Mtl le 26 novembre et The Old Firm Casuals et cie le 27 mai à Mtl.

Janick:  Framtid, Ferocious X, X-Video, Parasytes, Zyanose à Osaka, Japon

Aldo: Accidente and Dead Hero night at Latino punk fest 2016

Mathieu Pression: Les Trois Huit, Action Sédition et Dissidence au TRH Bar à Montréal. L’énergie était bonne, la foule était malade, et la musique était anticapitaliste et antifasciste. Recette parfaite pour une bonne soirée! J’ai aussi bien aimé avoir la chance de rencontrer les gars de LTH, qui avaient passés en entrevue à Sous pression quelques semaines avant la sortie de leur album.

C’était aussi la première fois depuis une couple d’années que j’ai vu Action Sédition sur scène (je le savais même pas qu’ils avaient un nouveau drummer). Leur set était plus « tight » et vite que la dernière que je les avaient vu, et leur nouveau matériel était fucking bon (Rojava!).

Pour ce qui est de Dissidence, c’était la première fois que je les ai entendus. Leur présence sur scène était bonne et leur musique est solide. Arriver chez nous après le show, je me suis pogné leur ep et je les fait assez régulièrement en ondes.

Pis à la fin de la soirée, j’ai réussi à avoirs quelques heures  de sommeil avant de prendre le bus pour me rendre à Toronto. C’était rough avec 3 heures de sommeil dans le corps, mais ç’a valu la peine.

Kevin Vomit:  Pour ma part, il s’agit du show de Oi Polloi que j’ai eu la chance de booker cet automne à Sherbrooke. Du StreetCrust Punk d’Écosse! L’un de mes bands d’enfance!

Dure Réalité:  Revolution Fest for sure!

Montreal Sisterhood: Le show d’Oi Polloi au Revolution Fest ! Quel show de fou, une ambiance et une crowd de malade, des musiciens des plus talentueux et un chanteur aux paroles engagées. On ne se lassera jamais de les voir…

Mauvaise Conduite: Oi Polloi partout

RASH-USA:  Antifa Oi n Punk fest Las Vegas by Rash USA (///)

Bobette: Leftover crack au Katas pour une canne de tomate.

Onni – Fire and flames: We are lucky to come around a lot with Fire and Flames and to see countless brilliant shows a year. So I just want to mention three which sustainable remained in my mind.

I’m sorry I’m only talking about groups of old men at this point, it seems that I’m trapped in the past. Nevertheless: 8*6 Crew at 20 years of Skinheads St. Pauli Festival this summer was THE perfect gig. An enthusiastic crowd in the PAAAARTYZOOONE interacting with that outstanding band – magic moments.

O13958031_1295278390502068_5560962407123950584_oi Polloi playing our own Festival in Kiel this october was a very special thing for us too: This band is still the best I can imagine in political punk entertainment. They made me rock, think and especially laugh the whole set once again. And they impressed everyone in the crowd with their brandnew technical silver bullet against the system – don’t miss.

And last but not least I’m happy that I can report that Brigada Flores Magon still can do it. Their reunion show after three years of silence last month in Paris was excellent. Also in this case it was the highly motivated audience which made the gig an ecstatic experience from the first song on. For me quite a surprise as I didn’t know what to expect of Brigada in 2016.

Arak Asso: Peut-être le retour de la BRIGADA FLORES MAGON sur scène, on était quasiment tous là avec les potes. Ça rappelait des souvenirs aux plus anciens et un rêve pour les plus jeunes. L’ambiance était juste dingue un karaoké plein de rage et d’envie pour un autre futur. Et évidemment tous les groupes à notre fest du United We Stand. Et GET THE SHOT de chez vous : meilleur groupe live en hardcore sans hésitation et message au top.


3e catégorie: Événement marquant de l’année

14195202_1759089481046169_1342640166812056512_o

Janick: 10e anniversaire des Katacombes et du Varning Festival et le Revolution Fest

RASH-USA: Revolution fest – Montreal

Kamarad Bière:  Oi! The St-Patrick’s Weekend.

Dure Réalité: Le retour de Brigada Flores Magon et la tournée européenne d’Action Sédition.

Aldo: Counterculture event at Latino Punk Fest

LSC Records: La mort de Lemmy Motorhead

Kevin Vomit:  Un incontournable de l’année, la venue de Leftover Crack qui a enfin pu passer la douane Canadienne et ainsi me permettre de les voir Live!

Montreal Sisterhood: Les dénonciations des femmes autochtones de Val D’Or contre les policiers de la SQ. Car il faut que le silence soit brisé, car nous supportons les femmes autochtones dans leur lutte à la culture du viol, à la misogynie, au racisme et au colonialisme qui fait encore effet. Car nous dénonçons l’état policier en place qui nous oppresse et qui tue !

151025_q961b_marche-solidarite-val-dor_sn635

Arak Asso: Le mouvement social de ce printemps. Grosse mobilisation, radicale, plein de jeunes, de nouvelles pratiques etc.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Common front Hifi: Sur une note plus personnelle, l’évènement de l’année pour notre Sound system, c’est nos soirées aller-retour avec nos amis de CHX Sound system. La soirée montréalaise en mai organisée par Dure Réalité fut un franc succès et notre meilleure soirée au Backstage (de notre courte existence). La soirée retour en novembre dans la vieille capitale, fut une danse inoubliable. Une piste de danse bondée jusqu’au last-call. Wow! Nous voulons d’autres soirées comme ça!

13254157_1750654995146027_2934008871927505277_n

IWW: Pour nous en tant qu’organisation, c’est évident que le moment qui va nous avoir marqué le plus de l’année, parce qu’on y a consacré tellement d’énergie et que ça nous a fait passer dans tous les journaux ou presque, mais AUSSI parce que ça a été tellement motivant et une si belle victoire, est la syndicalisation du Frites Alors sur Rachel et toutes les histoires qui s’en sont suivies. Ça a fait battre notre cœur d’amour à tous et toutes !


4e catégorie: Sortie d’album de l’année

Kamarad Bière: Komintern Sect, D’une même voix, Baldy Sound Records.

Mathieu Pression: Y en a eu beaucoup de bons albums en 2016. Difficile d’en choisir un seul. J’ai passé bien du temps à écouter le nouvel EP de Rixe. L’album de Capable! m’a aussi bien impressionné. Mais l’album de l’année pour moi est « Dors bien » de Traitre. Il y a une couple de groupes qui semblent avoir joué un peu avec des mélanges de punk, post-punk, et cold wave (Syndrome 81, par exemple…et peut être aussi Tachanka). C’est pas des styles de musique que je connais bien, mais j’apprécie ce que Traitre ont fait sur leur ep Dors bien.

Leur paroles sont déprimantes et nihilistes par bouttes. Dommage qu’il y ait seulement 4 chansons sur leur ep, mais vaut mieux de nous laisser avec le goût d’en vouloir plus que de se tanner.

LSC Records: Le LP de Hammered and the Nails

RASH-USA: Curasbun Oi! – Inmortales

Arak Asso: : Y en a eu plein cette année. Nos frangins de BREAKOUT (angry street punk, Paris), BULL BRIGADE, WOLF DOWN (HxC ultra politisé) et BACKFIRE, sans oublier nos potes de LES TROIS HUIT (antifa oi!)

Dure Réalité: Hors Contrôle – Vauriens, Bull Brigade –  Vita Libertà, Les Trois Huit

Onni – Fire and Flames:  As I’m involved in a label I’m totally biased in this question. Although it’s not my mission to promote our own releases here it’s necessarily a fact, that you build your special connection to records that you accompany so close. So I want to speak out my big respect to our family members of Bull Brigade and Stumbling Pins here. Both bands took their time and worked hard to give the world two perfected top albums you should have listen to – « Vita Liberta » and « Common Angst ». Great guys, great musicians. And to mention also a release which we (sadly) not have been involved in: Thanks to Casual and Appel Aux Luttes for finally closing the biggest gap in RASH’n’Roll history: The re-release of Brigada’s essential first album finally on vinyl after 16 years. This album changed the world and still does!

Randy: Rebel Time Records is proud to have helped release a heap  of remarkable records by some outstanding outfits in 2016 and to have worked with so many amazing like-minded labels. Action Sedition, Atterkop, Bull Brigade, Hold A Grudge, Les Partisans and Les Trois Huit … all bands with inspiring messages and music.  Aggrobeat, Anfibio Records, Dure Realitie, Casual Records, Fire And Flames, Riot Ska Records (and more) … all labels releasing the righteous and radical  tuneage so needed in these trying times.

Having said that,  on a very personal level, and in a very bittersweet way, release of the year for me has to be « Rebels Sing: A Tribute To Todd Serious And The Rebel Spell. »  An album that we all wish never had to be made and, yet, one which simply had to be made.

Honored/humbled/thankful to have been able to help in a small way with getting this album released and to have been able to work with the band (putting on shows locally/releasing records/etc) since around 2006 or so.

30  bands/musical artists/good people came together with their own interpretations of The Rebel Spell songs (and a few originals) as a way of remembering/honouring/paying respect to Todd Serious (who passed away in 2015) and The Rebel Spell. All proceeds going to a charity of Todd’s family’s choosing. A labor of love for all involved and a fitting testament to the impact/influence/audacity of both Todd and The Rebel Spell. As the band said, « his spirit, voice, thoughts and ideas live on through his songs »

Suffice it to say that Todd and The Rebel Spell were/are a DIY political punk rock powerhouse. Hugely influential and inspirational on a personal and political level to me and oh so many others.  This album resonates and reverberates in oh so many ways. Give it (and The Rebel Spell) a listen…

Webster: J’ai acheté beaucoup d’albums cette année et j’ai été agréablement surpris. « Blank face » de Schoolboy Q, « The Sun’s tirade » de Isaiah Rashad, « Stretch Music » de Christian Scott et « Khaltoum » d’Ibrahim Maalouf sont mes coups de cœurs particuliers.

Au Québec, un projet que j’ai beaucoup apprécié pour la qualité de ses textes et de ses flows: Paranoïa vol. 1 d’Obia le Chef. Cette mixtape est très bien ficelé avec des beats actuels (Obia est grandement versatile sur les sonorités trap) et des textes à saveur capitalistico-grind. Le Chef a concocté un album sur le hustle, mais avec une dose de knowledge bien centrée et aucunement preachy. Nice job!

Common Front Hifi: Du côté des scènes reggae, c’est une année difficile à résumer, beaucoup d’excellentes productions, de bons concerts, des soirées Sound system à profusion. Je dirais qu’étant un fan fini, ce n’est pas objectif, mais le label écossais Scotch Bonnet a de mon point de vue sorti d’excellentes production et a été le label qui s’est le plus démarqué en 2016, en particulier avec le nouveau « sous label » Dumbarton Rock avec des exclusivités rub-a-dub strictly vinyl. Mais bon, il y a des tonnes de bonnes productions à chaque mois, c’est donc un choix difficile.

Un petit aperçu de Dumbarton :


5e catégorie: Le bon coup de l’année

Sylvain: Retirer Conflict du Rev Fest et remplacer par Traitre

Montreal Sisterhood: Big up à Dure Réalité pour l’organisation de pleins de soirées et shows au courant de l’année et pour leur implication dans les luttes antifascistes et pro-féministe !

Bobette, Mauvaise conduite, Dure Réalité, LSC Records et Janick s’entendent tous pour dire que c’est la cancellation du show de Graveland à la Messe des Morts

Kamarad Bière: SkOipunkA est rendue 100% D.I.Y.

RASH-USA: Curasbun Oi!/Revolucion Oi! Tour

IWW-Montréal:  Le bon coup de l’année, mis à part le Frites Alors mais celui-là est trop évident, a été les liens qu’on a créé avec les travailleurs et travailleuses du vieux port cet été. Leur grève n’était pas facile du tout (présence de scabs car sous juridiction fédérale, plein de lois et d’injonctions contre elles et eux, etc.) et on a apporté beaucoup à ces personnes-là dont le syndicat avait atteint ses limites. Ils et elles ne pouvaient absolument rien faire, et notre façon de s’organiser qui nous permet de jouer dans des« zones grises» légales a été une lumière pour elles et eux. Beaucoup ont signé-e-s leur carte pendant et après coup et sont devenu-e-s impliqué-e-s dans le SITT-IWW. Ça a donc été clairement une situation gagnant-gagnant !

6e catégorie: déception de l’année

unknownSylvain:  Le peuple américain d’avoir élue un raciste/sexiste/xénophobe comme président

RASH-USA: Fuckin Trump being elected biggggg letdown

Aldo: NYC punk scene after Donald Trump election

Janick: La désintégration du groupe ABSOLUT de Toronto

LSC Records:  L’absence de crowd au show de sheer terror

Kamarad Bière: Ne pas encore avoir eu la chance de revoir Dropkick Murphys en salle à Mtl.

IWW-Montreal: Notre déception de l’année serait probablement la campagne du 15-5-7 qui a peu fonctionnée et qui a été récupérée de différentes façons par d’autres, mais jamais avec tous les éléments qui rendent la nôtre pertinente (comme, par exemple, de vouloir 15 $/h de l’heure, mais en 2020… Ça a aucun sens ! 15$/h c’est MAINTENANT, parce qu’en 2020 le seuil de la pauvreté va être DÉJÀ plus haut que ça). La campagne n’a pas été un flop, mais n’a seulement pas suscité l’intérêt qu’on pensait avoir avec.

14232046_1787518524793745_322748385577607667_o

Montreal Sisterhood: Les révélations sur le groupe Conflict sur deux de leurs chansons. En tant que collectif féministe et antifasciste issue des contre-cultures, nous rejetons tout discours contre l’avortement (« pro-vie ») ou qui encourage la haine raciale.

Dure Réalité: Conflict!! C’est toujours décevant d’apprendre qu’un band qu’on aime a des propos anti-féministes et anti-immigration. Sans parler de la désintégration du groupe  Traitre.

Arak Asso: Pas une grosse mais un peu le dernier album de MINDSET pour la musique. Et pour le reste, il y en a trop…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s