Critique d’album – Action Sédition /// Bull Brigade

Action Sédition  ///  Bull Brigade

Héritiers Des Luttes D’hier, Militants d’Aujourd’hui

13228171_1729201897368031_2031167243_n.png

 

 

C’est armé d’un nouvel album Split que je m’adresse aujourd’hui à vous.  La scène Montréalaise sous ses innombrables branches grouille comme jamais  ces temps-ci et je me dois de lui donner un peu de lumière, comme tous ses artisans qui œuvrent à  la faire rayonner ici comme ailleurs.

Bien que les grandes avancées sociales Occidentales soient selon moi derrière nous, et que les gouvernements actuels souhaitent maintenant nous voir reculer, cet album se veut comme une pelletée de charbon dans la locomotive à revendications. Que vous vous soyez battu il y a 50 ans voire plus ou même prépariez votre prochaine manifestation, il est bon de ne pas oublier  que la lutte ne finira jamais. C’est du moins le but de l’album qu’il me fait plaisir de vous présenter. Paru en juin 2016 sous la collaboration de plusieurs étiquettes ; Héritiers Des Luttes D’hier, Militants d’Aujourd’hui  est un clin d’œil à l’excellent groupe français Brigada Flores Magon et chacun des groupes présente une reprise de chansons du mythique groupe Français.

Action Sédition

maxresdefault

https://actionsedition.bandcamp.com/

https://www.facebook.com/actionsedition/

Action Sédition ouvre les hostilités avec un titre original récemment enregistré  au Studio No man’s Land : Sous la branche d’olivier. Musicalement d’humeur légère avec un son qui n’est pas unique mais propre à Action Sédition. En effet le groupe utilise souvent des intro modestes mais accrocheuses par leur mélodie simple mais efficace et qui mène au carnage très clean.  Mais, alignant des propos non moins pertinents, avec comme paysage de fond la Palestine  et ses luttes acharnées on ne peut moins actuelles contre le colonialisme le groupe fait réfléchir. Dans ce contexte, je serais aussi tenté de venger mes camarades sous le regard incrédule des oliviers bafoués.  J’ai particulièrement aimé les refrains à la fin et les back vocals très, très bien placés.

La deuxième chanson est une reprise de l’album éponyme Brigada Flores Magon ; Octobre 61 qui donne tout de suite envie de brasser des drapeaux débute bien sûr avec une basse acharnée à l’ouvrage. C’est personnellement ma préférée de l’album parce qu’on sent l’intensité qu’Action Sédition rend au groupe culte.

Je m’avancerai à dire que, pour parler en mon propre nom uniquement, je préfère la clarté du son de la basse et la voix d’Action Sédition à la version originale. Une meilleure prononciation, une harmonie de voix sur les punchs mieux orchestrée, ça y est je suis vendu.

///

Bull Brigade

0006607399_100

http://www.bullbrigade.com

Bull Brigade quant à eux enchaîne avec une reprise de l’album Rock or Die de Brigada. Pour ma classe m’a fait sourire en premier lieu avec l’accent Italien du chanteur. Il n’est pas habituel de voir des groupes d’ailleurs reprendre des textes dans la langue de Molière et Beaumarchais, il faut une certaine adaptation pour s’y familiariser mais une fois ceci fait, ça coule comme un charme. J’admire l’effort que le chanteur démontre pour rendre un contenu déjà difficile à cerner parfaitement à la première écoute chez le groupe repris et nous le rendre audible aussitôt les refrains commencés. Nos amis anglophones auraient tout à apprendre de cet acharnement qui fait très souvent défaut de l’autre côté de la Manche ainsi qu’au royaume de Trump, ce sera toujours tout de même  une marque de respect appréciée peu importe son origine. Il faisait aussi bon de voir le tempo et la sonorité générale retouchée. Une réussite.

Le groupe propose à son tour cette fois-ci 2 titres originaux de leur dernier album paru récemment Vita Libertà. On a droit à une intro plus Punk Rock dans Motorcity. J’aimerais bien parler italien pour vous en parler plus,  mais ce n’est pas le cas. Par contre ils ont réalisés un vidéoclip génial que je vous laisse découvrir et vous faire votre propre idée du compte-rendu de celle-ci.

Groupe de Torino en Italie, ils ont un son très professionnel et très bien fondu. Beaucoup plus du côté Punk Rock et Hardcore. On sent bien leur identité dans Perduto Amoro et je sais que j’aurais un plaisir fou à assister à un de leur spectacle à Milan ou à Florence. Bien que dans mes projets de voyages futurs, peut-être je n’aurai pas la chance d’avoir un interprète prêt à me traduire globalement les paroles des chansons prochainement ou la chance de les voir ici à Montréal, je sais néanmoins que cet album ira se plonger quelque part dans une compilation que je réécouterai avec plaisir. Avec la participation de plusieurs étiquettes telles que Dure Réalité, Rebel Time Records, Anfibio Records, Casual Records et Fire And Flames Music, cet album est clairement une réussite. Encore un bel exemple de la solidarité qui anime la scène locale et internationale.

 

Patrick L’œil Deschamps

***

https://durerealite.wordpress.com/

https://www.facebook.com/webzinedurerealite/

https://rebeltimerecords.bandcamp.com/merch

https://anfibiorecords.wordpress.com/

https://www.facebook.com/casualrecords/

https://www.fireandflames.com/en/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s