Retour sur le NYE punk party

nye post punkHier soir c’était la veille du jour de l’an, et je n’étais vraiment pas dedans1. Il neigeait à fond, il faisait froid, le show était loin, je commençais une grippe, bref toutes les excuses étaient bonnes pour rester chez moi en pyjama. J’ai finalement réussi à me convaincre en me disant que je ne pouvais pas ne rien faire un 31 décembre, et à bouger mes fesses à la Casa del Popolo pour le NYE Punk party et je peux vous garantir que ça en a valu le détour.

Le show était juste vraiment débile. 3 bands de Montréal (F.I.T.S, Ursula et Parasytes) suivi de 3 bands de Boston (Dame, Exit Order et Sadist). Ça m’a fait chaud au cœur de voir autant de femmes (même plus que d’hommes) sur un même line up. Je suis arrivé malheureusement à la moitié du set du 2e groupe, Ursula. Comment ne pas en être fan : un girls band a l’esprit Riot Grrrl qui se donne du début jusqu’à la dernière note de musique. Ensuite est venu le tour du groupe Hardcore-punk montréalais Parasytes. En gros ce n’est pas compliqué, si Janyck, la chanteuse est dans le band, ben je vais être fan. Sinon, super bon set, super tight, belle énergie. On pouvait sentir qu’ils ont du plaisir à jouer ensemble.

Ensuite, ce fut le tour du groupe de Post-punk bostonien Dame. J’ai été agréablement surprise de leur set. J’avais déjà apprécié leur son sur Bandcamp2, mais de les voir, ces 5 femmes, se donner à fond sur scène m’a vraiment ébranlée. Bon riffs, bonne énergie rien à critiquer. Le 5e et avant dernier band a été ma découverte de l’année. L’énergie était intense, du gros Hardcore-punk dans ta face, des tounes de moins d’une minute, une Damechanteuse fucking badass qui dégage de l’air et qui se garoche partout. Exactement le genre de critères qu’il faut pour que ton band rule. Le crowd était complètement déchainé, body surf pis toute le kit pour finalement laisser la place au headliner Sadist. J’avais tellement entendu parler en bien d’eux lors de leur dernière performance au Varning3 que j’avais beaucoup d’attentes.

Finalement, mes attentes ont été largement comblées. Complètement crazy. Ces gars-là ont donné un criss de show. Je ne trouve même pas les mots pour expliquer l’énergie qu’ils ont réussi à créer, mais c’était juste sick. Des gros riffs rapides, un effet visuel vraiment intéressant aussi (je pense qu’ils ont leur propre conception de lumière). Il faut se dire aussi que je commençais à être réchauffée un peu et donc, moins attentive à ce genre d’aspects.

Donc voilà ce qui résume cette soirée que j’ai bien fait, finalement, de ne pas choker. Bonne année guys and girls!

Cherry Bombs

 

1. Cet article nous a été envoyé le 2 janvier dernier, mais la rédaction étant en vacances ne l’a découvert qu’aujourd’hui. Nos excuses.
3. Festival A Varning from Montreal qui a lieu annuellement à Montréal depuis 9 ans.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s